« "Mittal ou le business model du capitalisme émergent" | Accueil | Conférence IAE Lyon: Savoir innover dans le management des projets innovants »

Conférence de Michel Serres sur la technologie

Une conférence passionnante de Michel Serres à l'Ecole Polytechnique organisée par l'INRIA dans le cadre de la culture Web. Non ne partez pas... Le thème est celui des nouvelles technologies et de ce qu'elles changent. C'est bien connu, lorsque les temps sont incertains (vous me direz, y a-t-il eu une époque où les temps ont été certains? Mais c'est un autre débat), il faut consulter les philosophes - sans bien sûr forcément les écouter.
Serres fait d'abord remarquer que beaucoup de choses que nous pensons nouvelles ne le sont pas: création et transmission rapide d'information sont vieilles comme le monde. Hannibal en Italie était informé presqu'en temps réel par sa base tunisienne, César se plaignait que les gaulois connaissaient ses informations avant qu'elles n'arrivent à Rome. Mais ce qui est nouveau avec le net c'est la dissociation entre l'adresse logique et l'adresse physique. Il y a création d'un nouvel espace dont le droit est à inventer. Selon lui, toute technologie est une extension de l'homme, une sorte de sous-traitance de ses capacités à l'outil. L'internet permet de sous-traiter ses capacités cognitives, comme le livre avait permis à nos ancêtres de sous-traiter la mémoire. Libéré du besoin de tout apprendre par coeur, ils avaient démultiplié leurs capacité cognitives, et Serres y voit là un facteur fondamental de l'explosion de la science moderne à cette époque.
Faut-il avoir peur de l'importance de la technologie? Serres se veut optimiste: chaque nouveauté est accueillie avec crainte et il raconte avec malice que l'arrivée des animaux d'élevage il y a plusieurs milliers d'années avait entraîné des épidémies très graves. Aujourd'hui, le principe de précaution interdirait cette innovation dangereuse. Selon lui, la technologie libère l'homme et il ne voit aucun déterminisme ni aucune soumission. La conférence se termine sur une belle anecdote où il raconte qu'étant marin dans sa jeunesse, il correspondait avec sa petite amie par lettre, ce qui évidemment n'était pas très pratique, ne pouvant envoyer ou recevoir que dans chaque nouveau port. Aujourd'hui, un coup de téléphone ou un email rendent l'amour distant possible. Si ça, ce n'est pas un résultat merveilleux de la technologie...

La page de la conférence: ici.

Posted by Philippe Silberzahn on février 22, 2006 at 07:00 AM dans Théorie | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d834559fb269e200e5507269f58833

Listed below are links to weblogs that reference Conférence de Michel Serres sur la technologie:

Commentaires

Michel Serres est passé il y a quelques semaines dans une émission de télévision, on le voyait près de sa ville natale et méditant en descendant le cours de la Seine dans Paris ; il me semble que c'était un samedi après midi, j'aimerai retrouver cette émission qui m'avait émue et qui nous rendait ce philosophe proche et accessible. Merci pour votre aide

Rédigé par : Danielle du Sel | 24 fév 2008 13:37:01

SERRES..je n'avais encore jamais entendu ce nom comment aurais-pu moi une femme ordinaire qui n'a jamais lu de livre dans sa vie,je l'ai découvert entre deux films à l'eau de rose ,cet homme m'a subjuguée ,émue par sa sincérité ,un philosophe qui utilise des vrais mots que l'on peut comprendre des mots qui touchent,un visage serein,non torturé comme la plus part des penseurs,des sourcils rebelles,une personne authentique comme on en fait plus de nos jours ...Mr pardonnez mon ignorence,je voulais simplement vous dire Merci.

Rédigé par : personne | 19 jan 2008 16:50:45

Bonjour,
Voici maintenant 1 an que j'ai été subjugué par l’intervention faite par Michel SERRES, concernant la mondialisation, dans le cadre du Cercle de réflexion du groupe COLAS(BTP). A ce jour, je suis le directeur commercial du 4ème"routier" Français(BTP), et j'ai en charge l'organisation du comité de direction annuel de notre groupe le 06/04 prochain, à Fumel(47). A cette occasion nous souhaiterions pouvoir inviter M.SERRES afin d'avoir son point de vue sur la place de l'innovation dans notre secteur d'activité et notamment par rapport aux nouvelles hypothèses liées à la protection de notre environnement (social, légal, naturel...).
Je vous remercie par avance de bien vouloir communiquer ce courriel ou bien de me transmettre les coordonnées de M.SERRES.
Cordialement, J.Martres.

Rédigé par : Martres jerome | 22 fév 2007 19:11:38

surpris par les demandes de coordonnées : Michel Serres donne son adresse au cours de sa conférence ...

Rédigé par : Daniel Lemuet | 29 sep 2006 17:24:25

Bonjour,

je recherche également à rentrer en contact avec Michel Serres, pour lui proposer d'animer une conférence sur l'éthique professionnelle lors de l'Assemblée Générale d'un de mes clients le 1/12/06.
Pouvez-vous me communiquer ses coordonnées ou un biais par lequel le contacter. C'est très urgent.

En vous remerciant par avance pour votre réponse.
Très cordialement.

Ariane Papon
BGC Toscane
(agence conseil en communication)
Tél. 04 73 62 14 87.

Rédigé par : ARIANE PAPON | 21 juil 2006 15:10:43

Madame, Monsieur,

Nous organisons une table ronde et 2007, et nous aimerions prendre contact avec Michel Serres, pourriez vous nous communiquer ces coordonnées, nous vous en serions très reconnaissant.Notre Fédération a pour but l'insertion des personnes en difficulté par le biais d'un logement.

dans l'attente, je vous prie d'agréer, mes sincères salutations.

Rédigé par : Fédération Habitat et Humanisme | 22 juin 2006 11:53:58

Merci de nous alerter de cette excellent exposé de Micel Serres. Après l'avoir écouté, j'en ai retenu une leçon que Michel Serre nous convie à méditer. Maintenant que nos capacités cognitives sont externalisées dans le PC que nous utilisons tous les jours, il nous reste à apprendre à être intelligents. Ambitieux programme !

Rédigé par : Benoit Sarazin | 27 fév 2006 20:24:59

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.